Automaticien

Description du métier d’automaticien :

L’automaticien intervient sur des projets de développement en automatisme de la phase d’étude à la mise en service, tout en assurant l’alimentation en nouveaux programmes. 

Tout savoir sur l’automaticien :

Salaire minimum (débutant)

1 700 € brut mensuels

Niveau d’étude minimum

BAC+2

Structures

Les tâches de l’automaticien :

L’automaticien traite le cahier des charges en tenant compte des besoins exprimés par les clients internes et externes. Pour déterminer ce qui doit être intégré dans le système, il réalise l’analyse fonctionnelle. Ensuite, il développe les programmes automates et l’interface homme-machine, tout en respectant scrupuleusement les besoins exprimés. Il définit la configuration des matériels et la structure du programme automate.

Ses compétences lui permettent de vérifier, de valider le câblage électrique et de mettre en service les équipements automatisés après en avoir testé les entrées et sorties. Lors de cette phase en situation réelle, il remanie et optimise les fonctionnements. Suite à la demande des utilisateurs, il corrige les dysfonctionnements remontés par ces derniers. Il en détermine les causes et définit les solutions techniques et les conditions de remise en état de l’équipement. Après cela, il rédige la documentation technique et les documents de formation. Et c’est aussi lui qui dispense celle-ci aux utilisateurs en les formant aux bonnes pratiques liées aux équipements.

Apportant un appui technique, l’automaticien détecte l’origine des pannes en établissant un diagnostic. Toujours dans le respect des procédures, il assure la maintenance préventive et curative des équipements automatisés dont il effectue régulièrement le contrôle, la surveillance et l’entretien. Chacune de ses interventions donne lieu à un reporting précis réalisé grâce aux outils mis à sa disposition. Il est également force de propositions dans l’amélioration de la sécurité, de la programmation et de la performance des équipements automatisés. Il est ainsi partie prenante dans les actions à mener en vue de l’amélioration du fonctionnement du matériel et des conditions de travail. En parallèle, il se forme aux nouvelles technologies et est en veille permanente de la technologie concurrentielle.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial