Technicien en productique

Description du métier de technicien en productique :

Le technicien en productique doit participer au suivi d’un ensemble étendu de moyens de production. Cela afin de pouvoir en maîtriser la gestion. Il identifie notamment les modes de production les mieux adaptés. Le but étant alors d’optimiser les coûts, les quantités et les délais. Il participe aussi à la programmation des machines de production. De même qu’à la maintenance et à l’amélioration de l’outil de travail.

Tout savoir sur le technicien en productique :

Salaire minimum (débutant)

1 500 € brut mensuels

Niveau d’étude minimum

BAC

Structures

Les tâches du technicien en productique :

Optimisation des moyens de production

Le technicien en productique définit les différentes solutions techniques d’usinage. Il définit aussi les moyens nécessaires à la fabrication de produits industriels. En fonction des entreprises, il propose la mise en place de processus de gestion. Cela, en vue notamment de conduire un vaste ensemble de moyens de production. Il répertorie alors différents modes de production afin d’identifier ceux qui sont les plus pertinents. Cela, afin de permettre l’optimisation des coûts, des délais et de la qualité dans les processus de production.

Programmation et maintenance des machines de production

Il participe à la programmation des machines de production. S’il est suffisamment expérimenté, il pourra alors lui-même programmer les machines de production. De ce fait, il doit maîtriser l’outil informatique. Il doit aussi maîtriser la manipulation des pupitres de commande des chaînes de production. Il participe aussi activement à l’amélioration de l’outil de travail. Il participe également à la maintenance de la chaîne de production et des équipements associés.

Planification des tâches dans un atelier de production

Le technicien expérimenté peut intervenir activement dans la gestion d’un atelier. À cette fin, il prenant en charge l’ensemble de la planification des activités de l’atelier. Il prend alors également en charge la répartition des tâches. En particulier, il répartit les tâches au sein de l’équipe d’opérateurs de l’atelier. Dans ce cas, il se base notamment sur  différentes contraintes liées aux activités de l’atelier. Il s’agit  notamment du rythme et planning de la production et du planning de la maintenance. Il tient également compte des charges horaires du personnel affecté à l’atelier.

Envie d’en savoir plus, n’hésitez pas à suivre toutes les actualités de GOMATISME et à lire nos conseils afin de faire les meilleurs choix possibles pour votre entreprise ou votre carrière professionnelle.

Nous sommes à votre disposition, pour répondre à toutes vos questions en nous contactant via notre formulaire.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial